Banjul, le 23 juillet 2021 : IHRDA et son partenaire burkinabé, Groupe de Recherche-Action sur la Sécurité Humaine (GRASH), ont lancé aujourd’hui, le 23 juillet 2021 à Ouagadougou, le profil du Burkina Faso sur la base de données numérique d’IHRDA pour les ressources juridiques liées aux violences basées sur le genre (VBG) dans les pays africains.

La base de données en ligne disponible sur https://sgbv-ihrda.uwazi.io en anglais, français et arabe, contient des lois et des décisions judiciaires liées aux VBG dans des pays africains, et a été initialement lancée en 2015 avec des ressources de trois pays pilotes. Actuellement, la base de données couvre quatorze pays, dont le Burkina Faso qui a été ajouté cette année. L’objectif de cette plateforme est de faciliter l’accès aux ressources juridiques nécessaires pour soutenir les efforts des acteurs et parties prenantes nationaux, régionaux et internationaux dans la lutte contre les VBG.

Selon le responsable de communication et des publications d’IHRDA, Djeugoue Brice Martial, « le lancement de la base de données au Burkina Faso a pour but de faire connaître la base de données, en mettant l’accent sur le profil du Burkina Faso, et de renforcer sa visibilité et son utilisation au sein des principaux acteurs et parties prenantes au Burkina Faso ».

Les représentants des institutions étatiques concernées, telles que les ministères et les tribunaux, les avocats, les défenseurs des droits des femmes et les journalistes ont assisté à cette cérémonie de lancement.

L’ajout du profil du Burkina Faso à cette plateforme d’IHRDA s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par la Foundation for a Just Society, basée aux États-Unis, pour contribuer à la lutte contre les violences basées sur le genre dans quelques pays francophones de l’Afrique de l’Ouest.