Affaires ayant fait l'objet de décisionsDéclarations / Communiqués de presseDernières nouvellesDESCExpulsion forcéePlaintes pendantes

Droit au logement à Abuja, Nigeria (Plainte No. CV/437/08 Yagba Tsav & 6 autres v Ministre du Federal Capital Territory Administration et le Federal Capital Development Authority)

By août 25, 2008 novembre 12th, 2012 No Comments

Suite à la création du territoire de la capitale fédérale (Federal Capital Territory, FCT) et le transfert de la capitale fédérale du Nigeria de Lagos à Abuja, le gouvernement fédéral a commencé à construire la nouvelle capitale suivant un plan appelé le Abuja Master Plan (AMP). Afin de developper une nouvelle ville, l’administration du territoire de la capitale fédérale (Federal Capital Territory Administration, FCTA) et l’autorité de développement de la capitale fédérale (Federal Capital Development Authority, FCDA), se sont engagé depuis 2003 dans une campagne de démolition des maisons et d’évictions forcées des habitants d’Abuja, soi disant pour répondre aux exigences du AMP.

Les sept (7) Plaignants dans ce cas représentent tous les habitants du village Tudun Wada, l’une des communautés de Lugbe, Abuja, affectée par les évictions. La plainte a été portée contre le Ministre responsable du FCT ainsi que le FCDA, afin de les empêcher d’évincer de force la communauté de Tudun Wada de ses terres.

Le gouvernement est conscient du fait que les Plaignants sont des résidents du village Tudun Wada depuis plus de 20 ans et que grâce à leurs propres efforts ils avaient construit des écoles, des hôpitaux, des églises, des mosquées, des marchés ainsi que d’autres infrastructures à caractère social et économique. Le gouvernement a toutefois stationné des bulldozers et des policiers anti-émeute dans le but d’évincer de force toute la communauté de Tudun Wada. La communauté a, à plusieurs reprises, appelé le gouvernement à respecter les principes de droit mais ces appels ont été traités avec mépris. Par conséquent, les Plaignants ont fait recours à la Haute cour fédérale pour empêcher le gouvernement de les évincer injustement de leur village.

Le gouvernement continue de clamer que les habitants de Tudun Wada sont des occupants illégaux et que le droit à la terre revient à l’autorité fédérale du Nigéria, en l’occurrence la présidence de la république. L’IHRDA aide les plaignants à poursuivre leur plainte.