Banjul, le 20 avril 2022 : IHRDA, en collaboration avec le bureau de l’American Bar Association-Rule of Law Initiative (ABA-ROLI) en Gambie et Global Initiative for Justice, Truth and Reconciliation (GIJTR), organise son tout premier atelier de formation pour le personnel du Ministère de la Justice de la Gambie sur le droit pénal international et le droit international des droits de l’homme du 19 au 22 avril 2022.

Cet atelier vise à renforcer la capacité technique du Ministère de la Justice de la Gambie à remplir efficacement son rôle dans les processus de justice transitionnelle en cours en Gambie, notamment en ce qui concerne l’obligation de rendre compte pour les crimes et violations passés.

Les sujets abordés comprennent les concepts de crimes internationaux, les tribunaux pénaux internationaux – composition et compétence, la complémentarité et la coopération judiciaire en justice pénale internationale, la poursuite du génocide et des crimes contre l’humanité, les approches de justice transitionnelle pour traiter les atrocités criminelles – poursuites, commissions de vérité, réparations et amnisties, présentation des preuves et procédure pénale dans la poursuite des crimes internationaux – approches nationales et internationales, la participation et la protection des victimes et des témoins dans les procès pour atrocités criminelles, les techniques d’audition des témoins dans les procès pour atrocités criminelles, le droit à un procès équitable, les réparations et la responsabilisation pour la violence sexuelle basée sur le genre et la torture en droit international des droits de l’homme, la prescription en droit pénal international – la limitation en temps de la poursuite des crimes internationaux, et les droits des migrants et l’impact des crimes internationaux sur la migration.

Les participants seront également confrontés à des affaires clés de justice pénale internationale et de justice transitionnelle dont ils pourront tirer des leçons et des bonnes pratiques pour poursuivre les crimes internationaux et les crimes graves issus des processus de transition de la Gambie.

L’atelier, qui a été officiellement ouvert par le Ministre de la Justice de la Gambie, l’honorable Dawda Jallow, intervient dans un contexte où le gouvernement de la Gambie est sur le point de publier ses perspectives suite au rapport de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations (TRRC) et le rôle central que le ministère de la justice jouera pour garantir la responsabilité pour les crimes et violations passés. Cette activité est financée par ABA-ROLI et s’inscrit dans le cadre de son projet de réponse rapide en matière de justice transitionnelle, qui vise à aider le ministère et le pouvoir judiciaire à renforcer les capacités de leur personnel sur les questions de crimes internationaux, en veillant à ce que les ressources nécessaires soient mises à leur disposition pour entreprendre cet aspect essentiel de leurs mandats respectifs.