Banjul, le 6 juillet 2021 : Lydia Winyi Kembabazi s’est engagée avec l’Institut des droits de l’homme et du développement en Afrique (IHRDA) comme la toute première responsable de plaidoyer.

Lydia est titulaire d’un master de droit en droits de l’homme de l’Université d’Europe centrale (Hongrie/Autriche) et est dotée d’expérience endroits des femmes et des enfants, intégration de la dimension de genre, la rédaction de textes législatifs et la recherche juridique dans les secteurs des ONG, universitaire et privé. Elle est une avocate des droits de l’homme et jouissant de plusieurs années d’expérience en plaidoyer juridique, accès à la justice, état de droit et droits de l’homme en Afrique, en Asie et en Europe.

Suite à sa nomination, Lydia dit, « Je suis ravie de faire partie de l’équipe d’IHRDA et de contribuer au travail remarquable qu’elle réalise en Afrique. Avant de rejoindre IHRDA, j’avais participé à une certaine collaboration avec eux, et j’ai hâte de travailler en étroite collaboration avec tous les membres du personnel, afin qu’ensemble nous puissions faire avancer l’agenda des droits de l’homme de l’organisation et produire un plus grand impact sur le continent ».

De sa part, le Directeur exécutif d’IHRDA, M. Gaye Sowe, dit, « Outre sa sélection comme meilleure candidate à l’issue d’un processus de recrutement compétitif, j’ai connu Lydia dans le cadre des projets réalisés conjointement avec son ancien employeur. Nous sommes heureux l’accueillir dans notre équipe, et nous pensons que sa riche expérience sera très utile pour renforcer notre travail… ».

Avant de rejoindre IHRDA, Lydia, originaire de l’Ouganda, était le chef du département juridique d’AdvocAid, en Sierra Leone.