Dernières nouvelles

Atelier de formation sur le contentieux des droits économiques sociaux et culturels et d’identification des cas en RDC

By octobre 15, 2008 novembre 7th, 2010 No Comments

Atelier de formation sur le contentieux des droits économiques sociaux et culturels et d’identification des cas en RDC

Organisé à Banjul, Gambie du 13 au 15 octobre 2008.

Dans le cadre du Seeding Litigation Project , l’Institute for Human Rights and Development in Africa (IHRDA) a organisé du 13 au 15 octobre 2008 à Banjul, Gambie, un atelier de formation sur le contentieux et l’identification des cas pertinents de violation des droits économiques, sociaux et culturels en République Démocratique du Congo (RDC). Bien que le thème général de l’atelier soit les droits économiques, sociaux et culturels (ESC), l’un de ses objectifs précis était de débattre de l’épineuse question du travail des enfants dans les carrières et mines de la région du Katanga. Cet atelier qui a regroupé des défenseurs des droits humains venus majoritairement du Katanga, fait en effet suite à une mission de terrain organisé du 11 au 22 juin 2007 par l’IHRDA dans ce pays.

En organisant cet atelier, l’IHRDA visait à équiper les défenseurs des droits humains de la RDC de connaissances nécessaires devant leur permettre d’initier ou de renforcer le contentieux des droits ESC, tant au niveau des juridictions congolaises qu’au niveau des organes africains de protection des droits humains.

Durant cet atelier de formation et d’identification des cas, s’est aussi déroulé un exercice de simulation de rôles sur un cas pratique. Le but de l’exercice était de mettre en pratique les connaissances acquises sur la procédure des communications et apprendre à développer des arguments pour défendre des cas de violation des droits de l’homme.

La dernière session de l’atelier a été consacrée à l’identification des cas pertinents de violation de droits humains pouvant faire éventuellement l’objet des communications/plaintes. Les participants ont été repartis en quatre groupes et ont été conviés à identifier des cas à l’aide d’un formulaire.

Rapport de l’atelier