La tâche principale de l’IHRDA est de servir en tant que conseiller juridique pour les victimes de violations de leurs droits tels qu’ils sont consacrés dans les instruments des droits de l’homme en Afrique. Nous représentons les victimes de violations des droits de l’homme dans les affaires devant les tribunaux nationaux et les tribunaux des droits humains régionaux s africains. Dans plus de 30 cas, les bénéficiaires de notre gamme de conseiller d’individu à de petits groupes, à des poursuites en recours collectif.

IHRDA choisit les cas stratégiques dont  L’ampleur de l’impact sont déterminants:  IHRDA choisit ses cas en fonction de l’étendue des répercussions ; des cas qui mettent à l’épreuve des lois, des pratiques largement répandues  ou qui peuvent potentiellement bénéficier à des victimes de violations similaires.

Le rôle du droit international: IHRDA donne des conseils sur des cas qui au niveau national dépendent ou s’inspirent  du  droit international et peuvent être engagés devant  des juridictions sélectionnées;

Le développement en cas de  nouvelles normes: Beaucoup droits de l’homme nécessitent toujours des contentieux   pour  clarifier des  normes en matière d’interprétation et d’application.

En instituant des cas au nom des victimes de violations des droits de l’homme, nous visons une meilleure application des instruments africains des droits humains pour apporter des réparartions  efficaces à ces victimes.

Nous mettons  l’accent sur les réfugiés et les droits des minorités, les droits des enfants et les droits socio-économiques. Mais nous continuons de  plaider sur diverses questions fondamentales  telles que le droit à un procès équitable, la liberté d’expression et  la discrimination.

The map ID you have entered does not exist. Please enter a map ID that exists.