Banjul, le 30 novembre 2021 : Environ 25 avocats et défenseurs des droits de l’homme au Togo se sont mis d’accord à se constituer en pool d’avocats et de défenseurs des droits de l’homme pour la promotion et la protection des droits de l’homme au Togo.

Lors d’un atelier facilité par IHRDA et Centre de documentation et de formation sur les droits de l’homme (CDFDH), le 30 novembre 2021 à Lomé, Togo, les avocats et les défenseurs des droits de l’homme ont consenti à constituer un pool portant le nom de « POOL-ADDH TOGO ».

La mission du pool est de « promouvoir le respect des normes internationales de droits de l’homme en Togo à travers des actions juridiques et de plaidoyer aux niveaux national, régional et international ». Le pool envisage de se positionner comme un collectif d’avocats et de défenseurs des droits de l’homme prêt et disponible à venir en aide aux personnes vulnérables et victimes de violations des droits de l’homme au Togo. Les membres du pool s’engagent à travailler en synergie pour surveiller, documenter et rendre compte de la situation des droits de l’homme en Togo, et offrir aux victimes de violations des droits de l’homme une assistance juridique aux niveaux national et supranational.

Cette activité s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le National Endowment for Democracy (NED), aux Etats Unis d’Amérique, visant à renforcer l’environnement juridique pour la protection des droits de l’homme et à booster l’utilisation et l’efficacité du système africain des droits de l’homme au Togo et en Sierra Leone.